[LOL] Damien Ducon, l’artiste possédé par la nature qui peint sur les sons !

Damien Ducon et sa peinture "L'affaire Dutroux"
Temps de lecture : 3 minutes
0
(0)

Damien Ducon est un artiste qui peint d’une manière tout à fait originale puisqu’il exprime par des traits les sentiments qu’il ressent lorsqu’il entend des sons…




Cet artiste peintre peint des toiles en exprimant son art au travers des sons qu’il entend tout autour de lui, mais aussi qu’il produit avec son corps…

La peinture sur son

Vous connaissiez la peinture sur soie ou encore la peinture sur soi, largement démocratisée par le mouvement des femens…?! Et bien voici un artiste qui peint sur son.

En ayant entendu parler et ayant visité sa page un peu Facebook un peu trop discrète, j’ai contacté Damien Ducon par messenger et me suis rendu jusqu’à son domicile après avoir négocié avec lui un rendez-vous.

Lorsque je suis arrivé, je suis tombé sur un personnage aussi farfelu et intrigant que la méthode qu’il emploie pour peindre.

Debout, dans son jardin, il est se tient immobile face à une toile posée sur un chevalier.
Je ne dis mot et reste à contempler l’artiste concentré sur sa toile blanche, immobile, le regard fixe sur ce qui ressemble pour le moment à un Monochrome de Whiteman.

La naissance d’une œuvre d’Art

Il tient dans sa main droite, à quelques centimètres de la toile, un pinceau avec une touche de peinture marron.
Le silence devient pesant. Voilà 10 minutes que rien ne se passe.

Quand tout à coup…il lâche un pet venu d’outre-tombe, accompagné en parfaite synchronisation d’un geste de la main qui effectuera un trait sur la toile.

Un peu surpris, je retiens alors mon rire.
Partagé entre le besoin de me tordre de rire et l’envie d’en découvrir encore plus, je continue à regarder cet homme, stoïque et concentré, toujours le pinceau à la main et toujours devant sa toile.

Je ne peux m’empêcher de penser alors à un autre Artiste que je venais de rencontrer la semaine dernière, Dlaumor Odarres et ses peintures de merde.

L’homme se met soudainement à émettre une sorte de beuglement, comme celui d’un Dominique Strauss-Kahn en rut et l’accompagne de gestes vifs et improvisés sur sa toile.
Il trempe alors son pinceau dans du vert et se remet en position d’attente.

Il se mettra tout à coup à roter et à effectuer en même temps un geste circulaire de la main.
Il pose alors le pinceau. Voilà…sa peinture semble terminée.
Il retire sa toile de son chevalet, la tourne vers moi et m’annonce :

Voici ma création ! Je la baptise « L’affaire Dutroux »…



Un Artiste à part entière

Une fois sa séance de peinture terminée, je lui demanderai alors de m’en dire un peu plus sur ce procédé de la peinture sur son :

« Comme tous les artistes, je ressens bien plus les choses qu’une personne lambda, comme vous. Nous sommes plus ouverts à ces choses que l’on ne voit pas et bien plus attentifs à ce que la nature voudrait nous dire. Et c’est la nature qui communique avec moi et guide mes gestes. Lorsque je pète ou que je rote, c’est la nature qui s’exprime et prend le contrôle de ma main.
Ce n’est pas si compliqué à comprendre…ce n’est pas moi qui peins, je ne suis qu’un vecteur, je ne suis que la main guidée par notre mère Nature. »

Damien Ducon ne vend pas ses toiles.
Ne les cherchez donc pas, il n’expose même pas ses œuvres autre part que sur son Facebook.
Cette photo, de la toile réalisée en ma présence, est donc exclusive et inédite.

Et à la question « Mr Ducon, quand trouvez-vous le plus d’inspiration pour la réalisation de vos toiles ? », il me répondra tout simplement :

« Les meilleures toiles, selon mes amis, ont été réalisées les jours où j’avais chopé la gastro… »

_________________

Ceci est un article humoristique/parodique/Satirique
Il raconte une histoire totalement fictive ou inspirée d’un fait réel, destiné à vous détendre dans le cadre de la rubrique Humour de actualite-insolite.com et ne peut donc en aucun cas être considéré comme une source d’information crédible.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire