Découvrez où se trouve l’autoroute la plus courte de France !

Temps de lecture : 2 minutes

C’est un fait qui n’est pas forcément connu, mais il existe bel et bien une autoroute qualifiée comme étant la plus courte de France. Sans compter qu’elle est en plus gratuite !



L’autoroute la plus courte de France

C’est sur le site Actu.fr que nous apprenons que c’est à Toulouse que l’on trouve l’autoroute la plus courte de France.

Mais le plus insolite dans l’histoire, c’est que des milliers d’automobilistes empruntent cette autoroute sur Toulouse par millier, sans savoir que ce n’est pourtant pas n’importe quelle autoroute. En effet, ils n’ont pas connaissance qu’il s’agit en fait de l’autoroute la plus courte de France.
Erreur réparée à présent.

Si Toulouse peut se venter d’avoir le péage le plus cher de France, il peut également être fier de disposer de l’autoroute la plus courte de France.

Une autoroute longue de seulement 400 mètres

Vous devez être curieux et impatient de connaitre cette autoroute ?
Et bien il s’agit de l’A623. Elle se trouve en fait au Sud-Est de la Ville rose et joue le rôle de barreau de liaison entre les bretelles des autoroutes A61 et A620. Pour la repérer, sachez qu’elle est au niveau du Palays et que c’est en fait le tronçon qui relie les deux grands ronds-points du Palays.

Une autoroute où l’on roule le moins vite en France

Cette autoroute qui est donc sur une structure en 2X2 voies est longue de tout juste 400 mètres et vous comprendrez donc qu’il est plutôt inutile donc d’y rouler à 130 km/h.
Sachant qu’en plus, la vitesse autorisée y est limitée à 50 km/h. Ce qui fait de cette autoroute la plus courte de France, mais aussi la plus lente de France.

Les bouchons quotidiens qu’on y rencontre en font un endroit redouté pour les automobilistes aux heures de pointe et il faut bien admettre qu’on y roule bien souvent pare-choc contre pare-choc…

Mais la question que vous devez vous poser à présent est certainement la suivante : mais pourquoi est-ce une autoroute ?

Elle a été réalisée en 1979, au moment de la réalisation de la rocade sud. L’A623 était alors constituée de l’ensemble du tronçon situé entre le Palays et l’endroit où a été positionné le terminus de la ligne B du métro. Mais en 2010, après un déclassement partiel survenu, toute la partie entre le rond-point du terminus du métro de Ramonville et le Palays est devenue une route départementale.


Une autoroute gratuite

C’est la raison pour laquelle l’A623 se résume en fait à un simple pont, gérée par la Direction interdépartementale des routes du Sud-Ouest (DIRSO). Mais elle est bien évidemment gratuite car aucun péage n’y est pas été installé (pour le moment).

  • Source informations : Actu.fr
  • Photo de Google Streetview

Laisser un commentaire