Elle invente un concept d’échanges de messages écrits à la main avec stylo et papier !

Ariane, qui propose son idée du "Nonemail"
Temps de lecture : 3 minutes
5
(1)

Ariane propose une nouvelle solution pour rapprocher un peu plus les gens : écrire avec un stylo sur une feuille. Elle appelle ça un « Nonemail »

Une invention plutôt ingénieuse. Tout le monde a chez lui une feuille et un stylo. Ariane propose d’utiliser ces éléments pour faire autre chose qu’une simple liste de commissions.

Une génération tout numérique

C’est en regardant une feuille de papier sur sa table, se demandant ce qu’elle pourrait bien en faire d’autre que de s’en servir pour écrire sa liste de course, qu’Ariane a eu une idée judicieuse.

Ariane à 19 ans et n’a jamais rien connu d’autre que l’écriture sur un écran numérique et l’envoi d’emails ou de message via Facebook pour souhaiter une bonne année ou de joyeux anniversaires.

La première chose qu’elle ait faite dans sa vie, lorsqu’elle était encore tout bébé, était de faire glisser un diaporama de photos de vacances de ses parents avec le doigt sur un iPad, alors qu’elle ne savait même pas encore se tenir debout et marcher, ni même de comprendre ce qu’était une photo numérique.

La révélation d’Ariane

Ariane nous montre les simples ressources nécessaires pour écrire un Nonemail

Mais c’est le 14 février 2020, le jour de la Saint Valentin, qu’elle a eu LA révélation.
Alors qu’elle avait réussi à lâcher son écran de smartphone pour arrêter de se faire du mal en voyant tous les messages pour la fête des amoureux qui se multipliaient sur le mur de son réseau social favori, elle s’est tout simplement dit : « pourquoi ne pas écrire ce message sur le papier et l’envoyer à la personne concernée ?! »

« Je me suis dit que c’était une très bonne chose que de l’écrire à la main, comme on fait sa course de liste, et plus du tout avec un clavier ou les touches de son Smartphone.
C’est un geste plus personnel.
D’ailleurs, c’est la première fois que j’écrivais une ligne complète sur la feuille blanche, avec un stylo et sans utiliser la touche « back » pour effacer. Du coup j’ai dû recommencer plusieurs fois pour arriver à assembler des lignes et faire un texte complet écrit à la main. J’en ai eu des crampes à la main ! Le plaisir d’offrir cet instant en est que sublimé ! »

Oui, mais comment transmettre ce message ?

C’est là par contre que je me suis heurté à un problème de taille.
J’ai écrit mes mots sur un papier, ce que j’appelle alors le Nonemail, mais je n’ai aucune idée de comment transmettre ce message à mes grands-parents à qui il est adressé.
Ils habitent à plus de 500 km de chez moi et je ne me vois pas prendre le train pour leur apporter en main propre.

C’est là que j’ai vraiment compris l’intérêt d’une connexion 5G. Pas besoin de se déplacer…

Mais Ariane ne s’arrête pas en si bon chemin et imagine une solution, allant plus loin dans son projet.

« J’imagine qu’il faudrait que je remette ma lettre manuscrite à un transporteur, comme ceux qui m’ont livré mon meuble Ikea en gros camion la semaine dernière.
Mais ce n’est pas leur fonction que de faire coursier pour un Nonemail.

C’est là que je me suis dit : y’a peut-être même un business à faire avec ça ! Les gens doivent en avoir marre de toujours tout envoyer par le numérique. Cette idée d’envoyer un message écrit avec leurs propres mains, un stylo et une feuille doit avoir un potentiel énorme. J’imagine que ceux qui sont nés à l’ère de Windows 95 auraient adoré avoir cette solution pour communiquer, lorsque l’internet n’était encore qu’un rêve. »



Un projet encore bien plus fou

Aujourd’hui, Ariane explique être certaine d’avoir trouvé un filon et un business en or.
Elle projette de participer à l’émission « qui veut être mon associé » présentée par Julien Courbet sur M6, pour trouver des investisseurs pour lui permettre d’engager une batterie de coursiers comme ceux qui livrent les pizzas et des véhicules pour effectuer les trajets entre celui qui écrit son Nonemail et celui à qui il est destiné.

« Évidement, je ne suis pas folle. Je sais qu’il va falloir faire payer celui qui écrit pour amortir les frais. C’est pour ça que je prévois de mettre en place une sorte de paiement, comme une taxe, pour chaque Nonemail remis à mes coursiers.
J’ai déjà déposé le nom de ma boite : Le Fil d’Ariane. Avouez que c’est déjà génial non ? »

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

à propos de l’auteur de cet article

Norbert 1er | Roi de Francie
Je suis le debut de toute chose et la fin de rien. Autoproclamé Roi de Francie, je me fixe pour principal objectif de devenir millionnaire d'ici 20 ans avec les campagnes Adsens de Google sur mon blog et vise donc les 10 000 lecteurs par jour avant l'éradication totale du Coronavirus dans le monde.
Pour ce qui est de ce site : c'est vraiment du n'importe quoi...mais c'est chez moi alors si tu n'es pas content de ce que tu y lis, tu peux toujours retourner sur le Figaro ou le Monde

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire