Elle réclame 110.000 euros à TripAdvisor après être tombée d’un chameau au Maroc

Est-ce que c'est la chamelle qui paiera la note ?!
Temps de lecture : 2 minutes
5
(1)

Breanne Ayala est une habitante du New Jersey de 24 ans, qui réclame 110.000 euros à TripAdvisor après être tombée d’un chameau lors de son séjour au Maroc

L’Américaine met en cause le sérieux de l’organisateur et pointe son laxisme sur la sécurité lors de son parcours à dos de chamelle

TripAdvisor dans le viseur de l’Américaine

Cette Américaine de 24 ans serait donc montée sur une chamelle, qui était apparemment enceinte et à un mois du terme de sa gestation. Elle a attaqué TripAdvisor en justice après être tombée de l’animal lors de son séjour au Maroc, en janvier 2018, pour se casser le bras.

Mais pourquoi TripAdvisor ?
Et bien tout simplement parce qu’elle avait réservé l’activité sur la plateforme Viator. C’est une firme dont TripAdvisor est propriétaire et donc responsable.

Une plainte a été enregistrée le 30 décembre

La plaignante réclame en fait une compensation financière de 120.000 dollars. Cela correspond à environ 110.000 euros, qu’elle demande pour couvrir ses frais médicaux.
Elle estime par la même occasion que l’organisateur est en faute, car les règles de sécurité n’ont pas été respectées selon elle au cours de l’excursion à laquelle elle a participé.

On l’aurait fait monter sur une chamelle enceinte, qui était en plus à un tout petit mois du terme de sa gestation. La chamelle avait fini par la projeter à terre, obligeant dans l’urgence Breanne Ayala à se faire opérer au Maroc.

Breanne Ayala reproche donc ouvertement aux organisateurs de l’activité d’avoir utilisé des animaux qui présentaient une condition physique qu’elle jugeait dangereuse. Elle ajoutera qu’elle est persuadée que ces derniers lui semblaient peu habitués à transporter des êtres humains sur leur dos.

De plus, elle explique déplorer qu’aucune consigne n’ait été communiquée avant le début du parcours. Ils se sont tous engagés dans le désert sans conseils et directives, contrairement à ce que la plateforme stipulait sur le site de réservation du séjour.


Viator n’estime pas avoir tort…

Soucieux de vouloir se couvrir, l’organisateur Viator alerte alors clairement ses utilisateurs sur son site Internet :

« Vos interactions avec les prestataires se font à vos propres risques. Viator ne saurait être tenu responsable des actes, omissions, erreurs, déclarations, garanties, violations ou négligences de tout prestataire, ou de toute blessure personnelle, de tout décès, de tout dommage matériel, ou autres dommages ou dépenses résultant de vos interactions avec un prestataire ».

On ne sait pas encore si cette mise en garde convaincra les juges, mais en tous cas, quelqu’un devra payer le plâtre au bras d’une valeur de 110.000 euros à la jeune Américaine qui se dit motivée à ne rien lâcher.

Une affaire à suivre…

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

3 Comments

  1. Franchement…un bras cassé et elle nous chie une pendule la ricaine. Après c’est bien de chez eux d’être procéduriers. Fou-là dans une manif des gilets jaune qu’elle se prenne un flashball dans l’oeil et on a pas fini d’en entendre parler sur CNN !

  2. 110000€ pour un plâtre…C’est une blague??!! La société organisatrice n’a donc pas d’assurance? En France c’est obligatoire. Moralité elle aurait mieux fait de visiter la côte d’azur 😉

Laisser un commentaire