Il débarque en cours d’histoire avec un obus au détonateur non percuté et provoque l’évacuation de son collège

Image par Steve Riot de Pixabay
Temps de lecture : 2 minutes
0
(0)

C’est l’histoire d’un studieux élève de 12 ans qui n’a pas vraiment conscience de ce qu’il va déclencher en débarquant à son cours d’histoire avec un obus

Ce drôle et insolite incident s’est produit dans un collège de Vesoul en Haute-Saône, ce mardi 21 janvier.

Un sacré cours pratique qui laissera des souvenirs

Nous vous proposons de découvrir cette histoire insolite lue sur le site du Parisien.fr, qui a été quant à lui informé des faits par la préfecture de Haute-Saône et de la police

On apprend en effet dans cet article que le collège Jacques Brel de Vesoul a été tout simplement évacué mardi matin suite au débarquement en cours d’histoire vers 10 heures d’un élève qui présentera un obus de mortier dans sa salle de classe.

On imagine que le professeur d’histoire de cet élève de 12 ans a dû regretter de ne pas être en grève lorsqu’il a vu débarquer sur la table de sa salle de classe un obus de mortier de 60 mm pour illustrer « un cours sur la Première Guerre mondiale qui avait eu lieu la veille » selon les explications de Hélène Hargitai, directrice de cabinet de la préfète de Haute-Saône.


Un cours qui a failli être explosif

Ha, mais nous ne vous avons pas encore dévoilé le plus croustillant dans cette histoire ?!
Le détonateur de cet obus n’avait en fait jamais été percuté ! La bombe était donc active et susceptible d’exploser au moindre choc.

L’engin sera alors placé dans le bureau de la principale pour épargner la salle des professeurs, en attendant l’arrivée des démineurs de Colmar qui ont récupéré la patate chaude en début d’après-midi.

Le commissariat de Vesoul expliquera ensuite aux médias que le collégien avait expliqué aux policiers « avoir découvert l’obus dans un champ avec son père il y a un mois ».

La préfecture rajoutera dans son communiqué :

« Le professeur a immédiatement prévenu le chef d’établissement, qui a procédé à l’évacuation (du collège) et a alerté les forces de l’ordre. »

Prolongation de pause pour les 354 élèves qui ont donc tous été évacués, alors qu’un périmètre de sécurité sera mis en place par une douzaine de policiers tout autour de l’établissement.

Les cours ont ensuite pu reprendre comme si de rien n’était.

Espérons que que le prochain cours de biologie sur le Coronavirus se passera mieux…

Qu’est-ce qu’il en pense Grumpy Séraphin ? (c) Adipson

Sources informations : Parisien.fr

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

1 Trackback / Pingback

  1. Elle manque de se faire enlever en tombant dans un piège avec la complicité d'un enfant - actualite-insolite.com

Laisser un commentaire