Il écope d’une amende de 120 euros pour avoir circulé sur une trottinette électrique équipée d’une place assise

Temps de lecture : 2 minutes
0
(0)

Un homme a été condamné par le tribunal de police de Dijon à 120 euros d’amende pour véhicule « non conforme »

Il a été contrôlé sur une trottinette électrique équipée d’une place assise

Des faits qui remontent à mars 2019

Si le contrevenant comparaissait lundi 20 janvier 2020 devant la juridiction dijonnaise, il faut savoir cependant que les faits qui lui sont reprochés remontent au mois de mars dernier, comme le précise le site orange.fr sur laquelle nous avons trouvé cette information.

C’est Sébastien Tournier, officier du ministère public de Dijon, qui confirmera cette information du Bien public auprès de l’AFP :

« A l’époque des faits, il y avait encore un grand flou juridique sur les trottinettes électriques.
Le véhicule contrôlé avait donc été considéré comme « non conforme pour la voie publique ».



On ne fait pas ce qu’on veut en trottinettes sur la route !

Il faut savoir que, depuis cette affaire de mars, un décret a fait entrer les trottinettes électriques dans le code de la route.
Cependant, le décret ne fait aucunement référence à ce genre de modèle et ne concerne donc que les « véhicules sans place assise », comme le soulignera alors l’officier du ministère publique.

C’est donc un détail qui l’a conduit à maintenir les poursuites contre ce conducteur.

Sébastien Tournier ajoutera :

« Cette trottinette peut toutefois trouver sa place dans les autres catégories de véhicules, comme les scooters électriques à condition qu’elle soit « homologuée pour la route. Ce qui implique d’avoir des rétroviseurs, une carte grise ou de porter un casque ».

Vous trouvez cette amende de 120 euros un peu trop salée pour une trottinette ?
Et bien, sachez que l’officier du ministère public précisera qu’il avait requis une peine de 180 euros.
Et mieux encore, tenez-vous bien : l’usager risquait une contravention pouvant atteindre 750 euros.

LE SAVIEZ-VOUS ?

En seulement quelques mois, les trottinettes électriques se sont multipliées sur les voies de circulation. Peu encombrantes, à priori non polluantes et assez rapides pour gagner du temps en ville sans vraiment d’effort, elles ont déjà de nombreux adeptes. Cependant, elles posent certains problèmes de circulation et leur usage n’est pas si neutre que l’on pourrait le croire sur l’environnement, tout dépend de l’usage que l’on en fait.

Au niveau des émissions de carbone, une première analyse de juin 2018 montrait qu’un trottinette électrique émettait indirectement 2,4 g de CO2 par km parcouru (uniquement en comptabilisant le rechargement électrique de ses batteries).
Au final, selon cette étude, une trottinette électrique émet de 62 à 31 g de CO2 par km parcouru en fonction de sa durée de vie pour un usage personnel (hors service de location). C’est tout de même 2 à 3 fois moins que les 120,4 g de CO2 émis en moyenne par une voiture neuve vendue en Europe en 2018 (donnée EEA) – sans prendre en compte les émissions dues à la fabrication de la voiture.

Sources : notre-planete.info

Source de l’information : orange.fr

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire