Il fait porter des lunettes 3D à des seiches pour révolutionner le monde de la recherche

Après "ta mère en string !", retrouvez "ta seiche en lunettes 3D !"
Temps de lecture : < 1 minute
0
(0)

Cette nouvelle insolite autour des seiches et de lunettes 3D est scientifique et n’a pas, à l’origine, pour objectif de faire rire

C’est accompagné de plusieurs confrères, que Trevor Wardill, neuroscientifique sensoriel de l’Université du Minnesota, s’est retrouvé tout naturellement à faire porter des lunettes 3D à des seiches

Une expérience tout à fait sérieuse

En effet, le but de cette expérience qui peut porter à faire sourire et en fait de déterminer si ce céphalopode peut voir en trois dimensions. Ce qui n’est pas le cas pour ses cousins le poulpe et le calamar.

C’est avec beaucoup de difficulté que le docteur Wardill est arrivé à enfiler des lunettes 3D sur différentes seiches. Il les placera alors ensuite devant un grand écran sur lequel il projettera des vidéos de petites crevettes en 3D.

Et à la grande surprise des scientifiques, l’animal s’est mis alors à ajuster ses mouvements d’avant en arrière. Une attitude qui marque la préparation d’une attaque pour capturer cette proie virtuelle.


Expérience validée

Les détails de cette expérience et ses conclusions sont alors parus dans la revue Science Advances. On découvre et obtient surtout la confirmation que la seiche rentre bien dans le cercle fermé des invertébrés qui possèdent une vision en 3D.

Pour les amoureux des animaux et de la défense des espèces, n’ayez crainte : les seiches en question, une fois l’expérience terminée, ont été récompensées pour leur coopération en étant nourries de vraies crevettes…

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire