La Chine n’apprécie pas une caricature de son drapeau dans un journal danois

Le logo de la discorde entre la Chine et la presse Danoise
Temps de lecture : 2 minutes
0
(0)

Une caricature du drapeau chinois dans un journal danois provoque une grosse colère de la Chine

On ne compte plus le nombre d’articles qui se publient chaque jour sur le Coronavirus. Mais cette nouvelle-là est assez insolite et inhabituelle pour paraître sur mon blog !

La Chine se révolte

C’est sur le portail de Orange que je déniche cette drôle de nouvelle qui parle du Coronavirus, sans pour autant parler de mort, de contagions ou de ce 4e cas de patients grave décelé en France ces dernières heures…

Non le sujet est plus léger, bien que virant sauce drame national pour la Chine qui voit le journal danois Jyllands-Posten assumer sa publication et refuser mardi 28 janvier de présenter des excuses à la Chine.

Mais que s’est-il passé pour que les Chinois déjà bien occupés à fabriquer un hôpital de fortune en 10 jours à Wuhan, se retrouvent à en vouloir aux Danois ?!!

Une caricature qui passe mal

C’est contre la publication d’une caricature du drapeau chinois, en lien avec le nouveau coronavirus découvert dans ce pays, que l’ambassade de Chine à Copenhague se retourne.

Une caricature qui est parue lundi dans les pages du Jyllands-Posten, un quotidien scandinave, qui représente alors le drapeau chinois où les cinq étoiles jaunes, qui sont normalement présentes en haut à gauche de la bannière, ont été remplacées par des dessins du nouveau Coronavirus.

Une blague de l’auteur, Niels Bo Bojesen, qui n’est pas du goût de l’ambassade de Chine au Danemark qui a très vite réagi sur son site internet.
Elle la qualifiera d’ « insulte à la Chine, blessant le peuple chinois ».


La Chine est sous tension

Les autorités chinoises à Copenhague iront même jusqu’à déclarer que ce dessin a franchi la « limite éthique de la liberté d’expression ».

Alors que l’ambassade exige du journal et de son dessinateur « des excuses publiques au peuple chinois », Jacob Nybroe, le rédacteur en chef du quotidien, expliquera sur le site internet du journal mardi :

« Nous ne pouvons pas nous excuser pour quelque chose que nous ne pensons pas être mal. Nous n’avons pas l’intention d’être humiliants ou de nous moquer, et nous ne pensons pas que le dessin le soit ».

Mette Frederiksen, Première ministre danoise citée dans le journal Politiken, a également réagi.
Elle soutient le geste du journal en affirmant que le Danemark avait « la liberté d’expression. Aussi celle de dessiner ».

Mais on sait aussi que le Jyllands-Posten n’en est pas aujourd’hui qu’à son premier scandale.
Pas vraiment si étranger que ça à la controverse, on se souvient en effet que le quotidien avait déclenché une vague de protestations violentes dans le monde arabe en 2005, juste après avoir publié des caricatures de Mahomet…

Source informations : Orange

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire