Le roi de Thaï­lande vient de se confiner dans un hôtel de luxe avec un harem de 20 femmes

Temps de lecture : 2 minutes

Le très contro­versé Maha Vaji­ra­long­korn, roi de Thaï­lande, s’est confiné dans un hôtel de luxe de la station alpine alle­mande de Garmisch-Parten­kir­chen



C’est en charmante compagnie qu’il séjourne dans cet hôtel de luxe, avec pour ambition prioritaire de se protéger de cette pandémie du Coronavirus.

Le roi de Thaï­lande en confinement

C’est sur le site de ulyces.co que je découvre cette actualité insolite qui raconte que le contro­versé roi de Thaï­lande s’est confiné dans un hôtel de luxe de la station alpine alle­mande de Garmisch-Parten­kir­chen. Jusqu’ici, rien de bien cocasse, si ce n’est qu’il l’a fait en étant compa­gnie d’un harem d’une ving­taine de femmes, comme l’apprend The Inde­pendent ce dimanche 29 mars.

Mais il faut savoir que ses sujets, qui critiquent actuellement très largement sa démarche, s’ex­posent à des pour­suites judi­ciaires.

Mais revenons en au vif du sujet qui nous intéresse aujourd’hui, à savoir que le roi Maha Vaji­ra­long­korn, égale­ment connu sous le nom de Rama X, aurait réservé l’in­té­gra­lité d’un hôtel quatre étoiles en Bavière. Un geste pas vraiment anodin dans le but de se confi­ner avec son entou­rage, soit un harem d’une ving­taine de femmes et de nombreux domes­tiques, pour se protéger de la pandémie du Covid-19. On ne sait pas encore vraiment si, à ce jour, il y a égale­ment emmené ses quatre épouses offi­cielles.


Une dérogation spéciale pour l’hôtel

Il faut savoir que les maisons d’hôtes et les hôtels de la région ont reçu l’obli­ga­tion de fermer leurs portes. Mais le Grand Hotel Sonnen­bi­chl peut passer outre cette restriction car il aurait reçu une auto­ri­sa­tion excep­tion­nelle due à la qualité de son groupe de pension­naires. Dans un autre sens, on apprend cependant que 119 membres de l’en­tou­rage du roi, soupçon­nés d’avoir contracté le coro­na­vi­rus, auraient quant à eux été renvoyés en Thaï­lande.

Mais le si la nouvelle du confi­ne­ment de Vaji­ra­long­korn dans cet hôtel de luxe a suscité la colère de millions de Thaï­lan­dais, il faut savoir que ces derniers qui le critiquant en ligne peuvent se retrouver en grande difficulté car ils pour­raient enfreindre les lois sur la lèse-majesté du pays. Ils risquent jusqu’à 15 ans de prison.

Ce qui n’empêchera pas cependant le hash­tag « Pourquoi avons-nous besoin d’un roi ? » apparaitre plus d’un million de fois sur Twit­ter, tout juste 24 heures après la publication de la nouvelle dans les médias.

 

Laisser un commentaire