L’Etat refuse l’aide d’un laboratoire vétérinaire capable de réaliser 1.000 tests par jour pour le COVID 19

Temps de lecture : < 1 minute

Le département d’Indre-et-Loire et 3 départements limitrophes viennent d’écrire au ministre de la santé pour l’informer qu’ils sont prêts à mobiliser leur laboratoire vétérinaire pour effectuer 1.000 tests Covid-19 par jour. L’Etat de son coté vient de refuser l’offre…


Un nouveau scandale COVID 19

Encore un nouveau scandale qui éclate aujourd’hui autour du COVID 19, du gouvernement et de la médecine.

C’est sur le site francebleu.fr que nous découvrons cette incroyable nouvelle autour du président du Conseil départemental d’Indre-et-Loire, Jean-Gérard Paumier, qui vient d’écrire au ministre de la santé, Olivier Véran. Ce premier lui a tout simplement proposé les services du laboratoire vétérinaire Inovalys.
Un laboratoire qui est en fait capable de réaliser 1.000 tests Covid-19 par jour et qui est détenu par les départements de la Sarthe, de l’Indre-et-Loire, de la Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire.


Le gouvernement refuse l’aide du laboratoire Inovalys

Tous ces départements sont co-signataires de cette lettre qui explique que ces tests permettraient selon les quatre présidents « d’aider à développer les tests auprès des des personnels qui sont en première ligne dans la lutte contre l’épidémie ».

Mais on apprend de la bouche des présidents des 4 départements que, pour le moment, le ministère refuse pour « un argument juridique ».

L’Etat avance effectivement que le cadre réglementaire est différent « entre médecine humaine et médecine animale »

Voici un argument qui n’apparait pas vraiment recevable aux yeux des départements qui se retrouvent en pleine période de guerre…

Laisser un commentaire