L’idée d’un ramassage scolaire en calèche tractée par des chevaux à Rouen fait débat

Temps de lecture : 2 minutes

Direction Rouen aujourd’hui avec une idée insolite qui a tout à fait sa place sur notre magazine. Celle d’un ramassage scolaire en calèches, tractées par des chevaux, qui fait grand débat

C’est l’association rouennaise « Cheval en Seine » qui a fait une proposition pour le moins insolite pour cette toute nouvelle rentrée 2020

Un ramassage scolaire avec des calèches

L’association souhaite proposer la mise en place d’un ramassage scolaire avec des calèches qui seraient tractées par des chevaux à Rouen en Seine-Maritime. Un projet qui a remporté un appel à projets citoyens soutenus par des nombreux élus Verts.
Mais si l’idée peut paraître amusante, elle n’en reste pas moins controversée, la preuve étant l’existence d’une une pétition en ligne qui pointe du doigt la question du bien-être animal dans ce projet. Une pétition qui a déjà récolté à ce jour plusieurs dizaines de milliers de signatures.

Et pourtant, le projet semblait plutôt viable sur le papier. Il proposait en fait ici une alternative pour le moins insolite a ces récents mouvements de grèves qui sont organisés dans le secteur des transports.


Un projet qui ne fait pas l’unanimité

En effet, ce projet un peu fou n’est pas du goût de tout le monde et il n’est pas rare de retrouver quelques citoyens de la ville ou de communes voisines qui s’insurgent ouvertement dans la presse.
Parmi ces détracteur, on retrouve par exemple Manu Tritz et sa compagne Stessy, qui expliqueront dans les colonnes du Parisien :

« cette mesurette qui fait bien sur le papier oublie simplement de poser la vraie question : celle du bien-être animal. Nous proposons à la place de mettre en place un « vélobus » car sans aller jusqu’à parler de souffrance animale, on peut sans aucun doute parler d’inconfort. Tirer une calèche pour un cheval, ce n’est pas naturel.»

Ces derniers se réclament en fait du mouvement antispéciste et ont, pour l’occasion, lancé cette fameuse pétition à la fin du mois de décembre dernier.
Une pétition pour demander l’abandon pur et simple de ce projet.

Pour le moment, les deux antispécistes ont récolté pas moins de 34 100 signatures et se trouve donc plutôt surpris de l’engouement. Ils commenterons d’ailleurs et à cette occasion :

« On s’attendait au mieux à 2000. Là, on voit que le débat mérite d’avoir lieu »

C’est une réaction qui suscite pour le coup l’incompréhension de Jean-Michel Bérégovoy. Cet élu écologiste, qui a présenté le projet en conseil municipal, explique qu’il s’agit en fait ici d’une prise de position militante « qui veut faire avancer ses idées sans se préoccuper de la réalité du terrain » et donne son avis sur cette pétition :

« Dans ce cas précis, la question du bien-être animal n’a pas été évacuée. La calèche, adaptée au transport des enfants, sera légère, possédera une assistance électrique. Et les chevaux seront hébergés dans d’excellentes conditions »

Et vous ? Vous en pensez quoi de cette question qui fait débat en ce début d’année 2020 ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires sous cet article ou de jeter un coup d’œil à la pétition en ligne !

Laisser un commentaire