[LOL] Un restaurateur chinois mettait de la poudre de Perlimpinpin illégale dans ses plats

De la poudre de Perlimpinpin (poudre de croquignolesques composées de carabistouille) sur les plats
Temps de lecture : 2 minutes
0
(0)

Un restaurateur chinois vient d’être placé en garde à vue pour avoir dissimulé de la poudre de Perlimpinpin dans les plats à destination de sa clientèle




Qu’à donc bien pu se passer dans la tête de ce restaurateur  pour risquer la vie de ses clients en leur faisant manger des plats saupoudrés de poudre de Perlimpinpin ?

De la poudre pour que ses clients reviennent

On peut dire que le goût de la soupe chinoise ou du jus qui accompagnait les nouilles de ce restau­rant du 13e arrondissement de Paris était quasiment inimi­table.

Et pour cause !
Le chef Lee Van Shu mettait de la poudre de Perlimpinpin dans la sauce.
Tout ça, bien évidement  à l’insu de ses clients. Il expliquera auprès de la police avoir agit de la sorte dans l’es­poir qu’ils reviennent après avoir vécu une expé­rience culi­naire fantasmagorique.

Une supercherie vite décelée

Mais son mauvais tour de passe passe a très vite été décou­vert par hasard, lorsqu’un malheu­reux client a été contrôlé posi­tif à la Carabistouille, un compo­sant très actif de la poudre de Perlimpinpin, lors d’un simple contrôle de police à la sortie du périphérique.

L’accusé réalisera très vite qu’il avait dû être drogué à son insu et, interrogé par les autorités, verra rapidement ses soupçons se porter sur le restau­rant « Ding Dong » et son chef Lee Van Shu, restaurant où il avait diné ce soir-là, juste avant le contrôle.


Lee Van Shu risque gros

Suite à un dépôt de plainte du client et au cours d’une perqui­si­tion musclée au restau­rant, la police a décou­vert un sachet conte­nant 750 grammes de graines de Croquignolesques prêtes à être réduites en poudre (la graine à l’origine de la poudre de Perlimpinpin),  cachée dans un sac en plastique au fond de la cuisine du restaurant.

Le sachet de croquignolesques a immédiatement été ajouté au dossier à charge du restaurateur qui  a alors été contraint d’avouer qu’il saupoudrait les plats de ses clients de poudre de Perlimpinpin pour les rendre accros à la Carabistouille.

Voilà donc une pratique qui est aussi stupide que dange­reuse.
Le cas de Mr Lee Van Shu en cours de juge­ment.

_________________

Ceci est un article humoristique/parodique/Satirique
Il raconte une histoire totalement fictive ou inspirée d’un fait réel, destiné à vous détendre dans le cadre de la rubrique Humour de actualite-insolite.com et ne peut donc en aucun cas être considéré comme une source d’information crédible.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire