Mieux qu’un seul Manneken-Pis de Bruxelles, voici quatre Pisseurs de Lacaune dans le Tarn

Temps de lecture : 2 minutes

Vous connaissiez le Manneken-Pis de Bruxelles ? Et bien Lacaune fait encore mieux avec sa Fontaine des Pisseurs !

On peut dire que le Manneken-Pis de Bruxelles remporte du succès, mais il n’est en fait rien comparé à la Fontaine des Pisseurs qui a pris place dans le centre-ville de Lacaune, dans le Tarn depuis le XVIe siècle

Le Manneken-Pis a de la concurrence !

La Fontaine des Pisseurs à Lacaune (©Illustration/Wikipédia)

Le Manneken-Pis de Bruxelles, soit « le petit homme qui pisse » en Bruxellois, est incontestablement l’une des plus grandes curiosités en Europe.
Mais étiez-vous au courant cependant que l’on peut retrouver la même curiosité en Occitanie ?!

C’est en effet à Lacaune, dans les hauteurs du Tarn, que l’on trouve une statue insolite, en beaucoup moins touristique et de façon plus prononcée.

Si cette région est habituellement réputée pour ses thermes, ses sources chaudes naturelles et son jambon, on ne sait pas toujours qu’à ce déjà bien riche patrimoine local vient s’ajouter la Fontaine des Pisseurs, siégeant au centre du village, sur la place du Griffoul.


La « Fontaine des Pisseurs » de Lacaune

Cette drôle de fontaine insolite symbolise quatre enfants en bronze. Mais pour la petite histoire, il s’agit en réalité des 4 anciens Consuls de Lacaune qui ont fait ériger la fontaine où ils se montrent en train d’uriner avec la représentation sans filtre du pénis de chaque personnage.
Elle a été construite en 1399 et ne sera achevée que 160 ans plus tard, en 1559.

La fontaine des pisseurs
(©Illustration/Wikipédia)

La « Fontaine des Pisseurs », que les locaux appellent la « Font dels Pissaires », symboliserait en fait les vertus diurétiques des eaux de Lacaune. Une œuvre lacaunaise qui est même classée Monument historique depuis plus d’un siècle, précisément depuis 1913 !

La même fontaine a été censurée à Toulouse

Voici donc une fontaine qui a su garder intact son aspect originel sur Lacaune.

Mais on ne peut pas en dire autant au sujet de la fontaine du Griffoul de Toulouse. Située place Saint-Étienne, un changement aurait été opéré sur la statue aux alentours de 1650 pour satisfaire à la décence des riverains et de la société toulousaine qui voyaient d’un mauvais œil les quatre petits anges de la fontaine qui faisaient couler l’eau dans la vasque avec leur pénis depuis la première partie du XVIIe siècle. À présent, ils utilisent leurs bras…

Laisser un commentaire