Pourquoi la date du déconfinement du 11 mai pourrait être reportée au 25 mai ?

Temps de lecture : 3 minutes

Demain, jeudi 7 mai 2020, nous connaîtrons peut-être le début d’un retour à « la normale » après plusieurs semaines de confinement. Mais cette date fixée par Emmanuel Macron n’est cependant pas figée dans le marbre, mais constitue plutôt « un objectif ». Et si elle était reportée au 25 mai ?…Explications de cette théorie.



Une date stratégique du 11 mai

On sait tous, même que sur le plan pratique, la date du 11 mai a été fixée pour permettre en grande partie d’éviter un déconfinement qui correspondrait aux premiers ponts de ce mois de mai.
Une date imposée pour faire tout simplement sauter le 1er et le 8 mai, deux journées qui forment deux ponts qui sont l’occasion pour les Français de traditionnellement avoir tendance à se rendre par millions auprès de leurs familles ou encore à circuler massivement sur le territoire.

L’entourage présidentiel confirmera alors en quelques sortes cette décision en déclarant dans les médias :

Cela permet de mettre ce grand pont derrière nous.

Et si le pont du 21 mai était encore plus dangereux ?

Ce calendrier de déconfinement, bien qu’il soit judicieux pour nous protéger, ne règle en rien cependant les problèmes puisqu‘il va permettre aux Français de profiter du pont du 21 mai, qui est celui de l’Ascension (du jeudi 21 mai au lundi 25 mai).

Un lâcher de fauves en cage depuis plusieurs semaines, à l’arrivée des beaux jours…
N’importe qui, avec un tant soit peu de neurones, se doute que ça va alors être la porte ouverte à toutes les fenêtres et que l’on va connaître un trafic hors normes sur les routes et dans les transports en commun lors de ce pont de l’ascension, avec très certainement une préférence pour venir en bord de plage et potentiellement propager le virus dans les zones encore vertes aujourd’hui comme la région PACA, lieu favori de destinations des Français pendant cette période préestivale.

Vers un carnage pour juin 2020 ?

Mettons dans un premier temps de côté les fortes chaleurs que nous subissons depuis le début du mois de mai sur l’ensemble de l’hexagone, prémices de canicules qui finiront par probablement achever cet été les personnes âgées que le coronavirus aura épargnées et orientons-nous plutôt du côté des pouvoirs publics qui souhaiteront probablement à cette date éviter encore une fois les grands rassemblements et obliger les personnes âgées et vulnérables à se maintenir en confinement.

Pourquoi le 25 mai plutôt que le 11 mai ?

Étant donné, qu’a titre d’illustration, le pont de l’Ascension avait été marqué en 2019 par un trafic classé « rouge » sur les routes de France, on imagine très bien que le gouvernement prépare une nouvelle petite surprise pour les Français à partir du 7 mai, jour de l’annonce officielle du déconfinement à partir du 11 mai. 

Et si cette surprise était en fait une annonce de report de cette date du déconfinement au lundi 25 mai, voir au lundi 1er juin ?
N’oublions pas que, côté SNCF, les ponts de mai provoquent toujours des flux de millions de voyageurs…

Ce qui pourrait se passer si la date du 11 mai est maintenue

Dans le cas où la date du 11 mai pour le confinement serait maintenue et officialisée, le gouvernement s’appuiera alors certainement sur les rapports sur les comportements des Français pendant les 7 premiers jours de liberté conditionnée, juste avant le jeudi 21 mai (du lundi 11 au lundi 18 mai 2020) , et  pourrait alors se servir d’un prétexte de mauvaise conduite pendant cette période, après avoir lâché les brides de millions de personnes avides de voyages, pour imposer un nouveau confinement du 21 mai jusqu’au…pourquoi pas le lundi 1er juin 2020, lundi de Pentecôte, journée fériée, mais travaillée partiellement pour soutenir les personnes âgées…

Ce qui reporterait donc un déconfinement au 1er juin 2020 symboliquement…

Réponse demain car, avant le lundi 11 mai, il y a ce jeudi 7 mai.
Date pendant laquelle la fin du confinement va vraiment se jouer.


Laisser un commentaire