Quel motif cocher pour aller aux Magasins de bricolage pendant le Covid-19 ?

Temps de lecture : 2 minutes

Cela peut paraître surprenant mais, même en plein confinement, il est encore possible d’aller faire ses achats dans certaines grandes enseignes dédiées à tout ce qui gravite autour du bricolage



Mais faites attention cependant à votre attestation car il faudra bien la remplir si vous ne souhaitez pas écoper d’une lourde amende par omission ou négligence.

Le bricolage et le Coronavirus

Il faut savoir, dans un premier temps, que les outils indispensables à tout bricolage sont considérés comme des achats de première nécessité pendant ce confinement décidé par Emmanuel Macron et mis en place depuis le 17 mars 2020. En effet, le gouvernement n’interdit absolument pas d’aller faire ses courses dans des enseignes telles que Leroy Merlin, Castorama ou Weldom.
Vous pouvez donc prendre en considération qu’il s’agit ici d’un motif valable en cas de contrôle par les forces de l’ordre.

Mais il faut bien admettre que cela représente un choix qui a plutôt de quoi surprendre et surtout d’irriter ceux qui plaident pour un plus gros respect du confinement de la part des concitoyens.

Des bénévoles à votre service

Mais avant de vous parler de réglementation, je tiens à vous informer que, pour aider les enseignes de bricolage à s’habituer à leur nouveau mode de fonctionnement, certains salariés ont pris l’initiative de leur venir en aide bénévolement. En effet, ils assurent une présence au sein du magasin, alors qu’ils sont pour une très grosse majorité en situation de chômage partiel.

Une question de politique

Mais la grande question qui se pose à ce sujet est de savoir pourquoi ces établissements dédiés aux bricolages sont aujourd’hui encore ouverts alors que ceux dédiés au jardinage doivent fermer…
Là réponse, c’est du côté de la politique mise en place par ces établissements qu’il faut aller la trouver. Ces derniers filtrent en fait considérablement quels bien il est possible d’acheter ou non. Mais attention, puisque cette situation n’est pas sans impact sur ce qui devra figurer sur votre attestation et je vais vous expliquer pourquoi…

S’adapter au Coronavirus

C’est pour pallier à une incontournable perte de chiffre d’affaires que  les grandes enseignes très connues de bricolage ne proposent que des produits de « première nécessité ».
C’est une occasion pour eux de rester totalement et parfaitement en règle avec les consignes de confinement imposées par l’Etat et surtout de l’attestation de déplacement dérogatoire.
Mais il vous faudra être vigilent et faire attention cependant car des consignes de services sont désormais appliquées de façon très stricte dans le but de limiter au maximum le contact et demeurer pertinent avec la logique de ce confinement qui risque du durer.


Hors de question de se rendre à présent directement en magasin !

Il faut faire, dans un premier temps, votre demande par Internet, tout en n’oubliant pas que seuls certains outils et matériaux sont proposés à l’achat.

Une fois que vous avez fait votre choix, il ne vous reste plus qu’à valider la commande sur le site, puis de vous rendre au drive.
Une manière judicieuse d’aller récupérer votre bien sans entrer dans le magasin lui-même et de ce fait en évitant le plus de rencontres possibles.

Mais alors, qu’en est-il de ce qu’il faut indiquer sur l’attestation ?
Sur l’attestation de déplacement dérogatoire, il vous faudra penser tout simplement à cocher la case :

« Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées »

N’importe quel autre motif coché sur votre papier ne sera en fait pas jugé valable par les forces de l’ordre lors d’un contrôle.

  • Par Géraldine M.

Laisser un commentaire