« Tuez-les » en guise de consigne du président philippin sur les contrevenants au confinement

Temps de lecture : 2 minutes

Nouveau choc dans la crise du Coronavirus avec la consigne du président philippin qui ordonne qu’on tue les contrevenants au confinement




Le président des Philippines Rodrigo Duterte est plutôt connu pour ses propos violents. Il a aujourd’hui prévenu les contrevenants aux règles de confinement qu’ils risquaient d’être tués par balle.

C’est sur le journal ouest-france.fr que je découvre en même temps que vous ce jeudi matin cette drôle et insolite déclaration de Philippines Rodrigo Duterte. Il faut dire que le pays a recensé 96 décès et 2 311 cas confirmés de contamination, tous au cours des trois dernières semaines.

« Je vous enterrai »

Le président philippin Rodrigo Duterte a donc prévenu tous les contrevenants aux mesures de confinement instaurées, histoire d’endiguer la propagation de ce Covid 19, qu’ils risquaient d’être tués par balle en cas de non respect de cette charte de confinement. Il a également ajouté que toute maltraitance contre le personnel médical était considéré comme un crime grave et que cela ne serait pas toléré. On connait certains citoyens qui peuvent se satisfaire de vivre en France pour le coup…

C’est lors d’une allocution télévisée mercredi 1er avril 2020 au soir, que le président Duterte a déclaré qu’il était vital que tout le monde coopère à la lutte contre le coronavirus. Selon lui, son peuple doit respecter à la lettre les mesures de confinement pour aider plus efficacement les autorités du pays d’enrayer rapidement la propagation de la pandémie. Il ne se cache pas craindre une surcharge du fragile système de santé en cas d’indicipline.

Il faut dire que le pays a déjà recensé 96 décès et 2 311 cas confirmés de contamination. Et cela, rien qu’au court des trois dernières semaines. Une inquiétude pour la nation qui voit les nouveaux cas d’infection désormais signalés par centaines quotidiennement.


Le chef de l’État déclarera mercredi soir :

« Cela empire. Alors une nouvelle fois je vous fais part de la gravité du problème et vous devez écouter. Mes ordres à la police et à l’armée […] S’il y a des troubles et qu’il y a une possibilité qu’ils ripostent, avec un risque pour vos vies, tuez-les par balle.
Est-ce bien compris ? Morts. Au lieu de causer des troubles, je vous enterrerai »

On imagine pas vraiment ce genre de chose arriver un jour en France, mais on peut dire que cette déclaration peut être considérée comme fiable et efficace pour inciter les gens à rester chez eux…

Laisser un commentaire