Un Algérien fait plusieurs kilomètres à la nage pour rejoindre l’Australie

Temps de lecture : 2 minutes
0
(0)

Un ressortissant algérien tente de rejoindre l’Australie à la nage en partant de Suai. La distance la plus courte entre le Timor-Oriental et l’Australie est de 2.045,06 km à vol d’oiseau…

Ce sont des pêcheurs qui ont alors découvert par hasard ce ressortissant algérien en train de flotter dans la mer de Timor.

Objectif Australie à plus de 2 milles kilomètres

C’est depuis le Timor oriental qu’un Algérien du nom de «Haminoumna Abdul Rahman» a tenté de rejoindre l’Australie à la nage le samedi 11 janvier.

Secouru par des pêcheurs, il expliquera être parti depuis la ville de Suai, au sud du Timor oriental, dans l’unique but de rejoindre l’Australie.

Malheureusement pour ce ressortissant algérien, le courant et les mauvaises conditions météo l’ont fait dériver de son trajet pour l’orienter vers le district de Malaka, un territoire de l’Indonésie situé sur la même île.


Une traversée peut-être un poil trop ambitieuse

Albert Nino, le chef de la police locale, témoignera au Jakarta Post :

«Il était très affaibli lorsqu’il a été retrouvé»

Le nageur ambitieux a ensuite été emmené dans un hôpital de Malaka où il a séjourné pendant deux jours afin d’y être soigné.

Il sera alors ensuite remis au bureau de l’immigration d’Atambua qui se trouve à 70 km au nord, où il sera interrogé par le chef du service Answar Anas.

Ce dernier indiquera au Jakarta Post que l’enquête suivait toujours son cours pour en savoir plus sur cet étrange homme qui avait quitté l’Algérie début décembre pour aller vivre à Dili, la capitale du Timor oriental.

Son visa expirant et se retrouvant sans argent, il a décidé de nager en direction de Suai situé à 138 km au sud.
Son projet était abordable sur le papier puisqu’il avait ensuite l’intention de continuer jusqu’en Australie.

Mais malgré de nombreux efforts, il ne parviendra pas à atteindre son objectif et finira sa route dans les bureaux de l’immigration d’Atambua, une ville d’Indonésie dans la province de Nusa Tenggara oriental.

Qu’est-ce qu’il en pense Grumpy Séraphin ?

Illustration : Grumpy Séraphin par Adipson

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire