Un footballeur écope de 5 ans de suspension pour pour avoir mordu le sexe de son adversaire

Image par Ben Kerckx de Pixabay
Temps de lecture : 3 minutes
0
(0)

Le verdict vient de tomber pour un joueur amateur qui a été suspendu par le district de la Moselle pour avoir mordu le sexe de son adversaire




On croit rêver mais non, un footballeur amateur vient bien de prendre 5 ans de suspension pour avoir mordu le sexe de son adversaire au cours d’une bagarre

Un dossier sportif inédit

C’est sur le site Ouest-France que je tombe sur cette nouvelle surprenante et particulièrement insolite ce matin.
Cela s’est passé à l’issue d’un match entre Terville et Soetrich.

Un joueur amateur a été suspendu cinq ans par le district de la Moselle.
La cause de cette suspension : Il est en fait à l’origine d’une agression peu banale qui s’est déroulée à l’issue d’un match de foot qui s’est soldé par un nul (1-1).
Le joueur avait tout simplement mordu le sexe d’un de ses adversaires au cours d’une bagarre.

La commission de discipline du district mosellan a dû se pencher, le 30 janvier, sur ce dossier inédit qui ne faisait pas cas, pour une fois, de tacle trop appuyé ou encore d’injures à l’arbitre.
Ce qui n’empêchera pas la commission de rendre un verdict que certains jugeront peut-être un peu trop sévère.

Rappel des faits

Nous sommes le 17 novembre 2019 et une drôle de situation se présente à l’issue d’une rencontre de 2e division de district entre Terville et Soetrich.
C’est le site Lorraine Actu qui révélera alors l’affaire de deux des adversaires de cette rencontres qui ont commencé à se battre ; alors qu’un troisième joueur de Terville tentera de les séparer.

Et c’est exactement à ce moment précis que le joueur de Soetrich mordra ce dernier au sexe.
Si la situation peut prêter à sourire, le bilan reste cependant dramatique puisqu’il aura fallut une dizaine de points de suture au pauvre homme, qui lui vaudront même jusqu’à quatre jours d’incapacité temporaire de travail (ITT).

Emmanuel Saling, le directeur général du district de Moselle, expliquera auprès de l’AFP, sans pouvoir pour autant donner de détails précis sur le déroulement et l’origine de la bagarre :

« Comme ce dossier était assez original, la commission de discipline a demandé qu’un instructeur soit nommé pour bien faire la part des choses et qu’on ne se contente pas des témoignages, qu’on puisse disposer d’éléments complémentaires.
Vraisemblablement les faits se sont produits après le match, sur le parking du stade. Il y a eu une altercation, une escalade et les choses ont empiré ».

Emmanuel Saling ajoutera que les torts seraient « plus ou moins partagés », ce qui permettra à la commission de discipline mosellane de rendre un verdict des plus équitable.
Elle suspendra alors pour cinq ans le joueur de Soetrich et le joueur blessé de Terville sera quant à lui suspendu six mois.

M. Saling reste encore surpris de cette histoire :

« C’est assez rare d’avoir des sanctions de plusieurs années, il y en a moins d’une dizaine par an.
C’est sûr que ce dossier était un peu croustillant, mais quand on imagine la sortie du match, il devait y avoir une méchante tension, donc les sourires dans la commission de discipline sont vite retombés, sont plutôt devenus des rictus… »



Une sanction également pour le club

Le match s’est donc soldé par un nul (1-1) mais il est important de souligner que le SC Terville, lanterne rouge du championnat de D2,  verra ce point chèrement acquis, et surtout le seul remporté cette saison par l’équipe qui a perdu ses autres rencontres, lui être tout simplement retiré.

Le club a en effet été condamnée à deux points de pénalité et pas moins de 200 euros d’amende pour ne pas avoir répondu à ses obligations de sécurité. De plus, il lui est reproché une totale absence de réaction de ses dirigeants lorsque la bagarre a éclaté.

Rien n’est joué puisque les clubs peuvent toujours faire appel de cette décision.
Cela est-il cependant si nécessaire ?

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez-ici pour la noter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire