Un serial-colleur d’ardoises s’attaque aux murs du centre-ville de Pontivy

Temps de lecture : 2 minutes

Tout le monde se demande bien qui peut se cacher derrière ces ardoises mystérieuses que l’on retrouve collées sur les murs de Pontivy

Un accrocheur d’ardoises mystérieux en série colle ses œuvres sur les murs du centre-ville de Pontivy dans le Morbihan.

Mais qui se cache derrière cette farce insolite ?

Rien de bien dangereux à déclarer en ce qui concerne les actes de ce colleur en série qui présente ses œuvres sur les murs du centre-ville de Pontivy, les signant avec les initiales M.D ?
Si vous trainez du côté de cette ville, vous avez peut-être alors dû remarquer ces petits monstres colorés. Mais il faut bien avouer qu’il faut avoir l’œil car certains sont bien discret, comme celui perché à environ quatre mètres de haut, heureux de s’afficher sur la façade côté jardin du magasin à fourrages de Pontivy.

On retrouve ici un petit personnage coloré qui salue chaleureusement les curieux. Un petit monstre souriant bien sympathique et rondouillard, doté de quatre pattes et de deux doigts vernis qui s’affiche alors sur une ardoise d’une vingtaine de centimètres de haut, collée sur la façade.

Certains témoins expliquent que cette ardoise est là depuis un bon moment déjà, au point de voir la peinture commencer à partir. D’autres ont même vu une ardoise, plus récente, de cette collection rue de Rivoli, s’affichant sans gêne sur le bâtiment du centre communal d’action sociale. Cette dernière s’est décollée et s’est retrouvée entre les mains des journalistes de la presse locale de Pontivy.


L’ardoise mystérieuse

Réelle petite œuvre d’art à part entière, on découvre sur cette ardoise prise en otage par le journal, un autre petit monstre, bleu cette fois et à pois noirs. Il est en forme de poire et affiche avec un grand nez. Très probablement de la même famille que l’autre, étant donné qu’il dispose de quatre pattes qui sont toujours là avec leurs deux doigts, il profite cependant d’un vernis en blanc.

Pour les enquêteurs en herbe, il n’échappera pas qu’on retrouve toujours cette description peinte dessus : « Un être étrange », avec cette signature récurrente : les initiales M. D.

Le mystère reste entier et personne à ce jour ne sait encore quel artiste inconnu se cache derrière ce serial-colleur d’ardoise du centre-ville de Pontivy…

Une affaire à suivre…

Une pensée sur “Un serial-colleur d’ardoises s’attaque aux murs du centre-ville de Pontivy

  • 11 janvier 2020 à 11 h 44 min
    Permalink

    C’est du vrai streetArt comme on en voit trop peu de nos jours…ça pollue pas, ça détériore pas..à moins que ce soit collé avec du ciment ou de la super glue ? Enfin bon…c’est marrant et original !

    Répondre

Laisser un commentaire