Une infirmière toulonnaise découvre le message odieux de ses voisins en rentrant de garde

Temps de lecture : 3 minutes

Marion Dommartin est infirmière à l’hôpital Sainte-Musse de Toulon. Alors qu’elle rentre d’une garde de 12 heures, elle aura la désagréable surprise de découvrir un message odieux, adressé par ses voisins, lui reprochant sa fonction…




Alors que chaque jour des citoyens se massent sur les balcons à 20 heures pour applaudir le corps médical, et qu’on a de cesse de louer les efforts indéniables et le courage dont fait preuve le personnel soignant ces dernières semaines, d’autres se cachent derrière l’anonymat pour propager un tout autre style de virus que nous appellerons « le connardvirus2020 ».

Le connardovirus frappe aussi les voisins

Depuis quelques jours, le corps médical fait en effet face à cet autre virus qui vient de toucher une infirmière de Toulon, dans le var.
Mais il faut savoir qu’elle n’est pas la seule et que dans de nombreuses villes du pays, et que de nombreuses infirmières reçoivent également des messages les invitant cordialement de « ne plus emprunter les parties communes ». Des recommandations absurdes qui vont jusqu’à leur demander parfois « de quitter leur domicile ».

C’est le journal Var Matin qui nous informe que, lundi 30 mars au soir, Marion Dommartin a dû faire face à cette mésaventure alors qu’elle rentrait de sa garde de douze heures de l’hôpital de Sainte-Musse à Toulon. Elle restera plutôt surprise sur le moment en voyant un mot qui lui était adressé.
Aux journalistes de Var Matin elle avouera :

« Je rentre et sur le coup je n’ai vraiment pas compris, je me suis écroulée… »

Photo du Twitter de @BenLeChatelier, proche de l’infirmière

Une désagréable surprise

La jeune femme de 23 ans se retrouve alors sous le choc, alors qu’elle vit à l’écart depuis un mois pour éviter de voir ses proches. Elle s’empressera de trouver du réconfort auprès de son entourage et explique :

« J’ai appelé ma famille et mes amis pour en parler. C’était assez inadmissible voire irrationnel. J’étais en colère parce qu’on passe des journées difficiles à l’hôpital créant une atmosphère froide et pesante. Et lorsque je rentre et que je trouve ça, ça plombe le moral. »

Et que dire de la conclusion de ce message insolite qui spécifie « Merci de penser à notre santé  » ?
Une fin de mot qui aura alors  eu raison d’elle :

  »Nous en tant que soignantes, on passe nos journées à penser à la santé des gens que l’on soigne et là je reçois ça ! Franchement, j’étais vraiment énervée. »



Se redresser face à la stupidité des voisins

Malgré cette mésaventure, Marion Dommartin assure ne pas baisser les bras et déclare, fort heureusement :

« Je vais continuer à aller travailler, parce que ça me fait plaisir d’y aller. Aider les autres, c’est ce que j’aime et c’est mon métier.
Ce n’est qu’une minorité de personnes qui vient gâcher cette solidarité à laquelle a droit le personnel soignant depuis le début de la crise. »

Toujours soucieuse de venir en aide à son prochain et dévouée lorsque la situation grave l’exige, elle conclut son témoignage sur le journal Var Matin en s’adressant directement à ses voisins détracteurs avec ironie :

« Lorsque ces personnes-là auront besoin de nos soins, j’espère qu’ils se souviendront de ce qu’ils ont fait. »

  • Source informations : Var Matin
  • Par Valérie S.

Une pensée sur “Une infirmière toulonnaise découvre le message odieux de ses voisins en rentrant de garde

Laisser un commentaire